Vaccinations: calendrier à respecter

par

La vaccination est l’un des moyens les plus efficaces de prévention contre plusieurs maladies infectieuses. En suivant le calendrier vaccinal, on s’assure non seulement de la bonne protection de chaque individu mais également de celle de la population en général. Dans cet article, nous vous présentons le calendrier et les différents schémas vaccinaux à respecter pour les principales vaccinations.

Pourquoi suivre un calendrier vaccinal ?

Respecter le calendrier vaccinal permet de garantir une immunité optimale et durable face aux différentes maladies ciblées par les vaccins. Certaines vaccinations nécessitent d’être réalisées à des moments précis de la vie, afin d’assurer leur efficacité et garantir une protection maximale. Par ailleurs, certaines vaccinations demandent un rappel régulier pour maintenir un niveau de défense satisfaisant.

Découvrez le site https://babyfactory.fr/, qui propose divers produits liés à l’enfance, dont certains indispensables à la bonne préparation de son bébé vers son parcours vaccinal !

Le calendrier vaccinal français

En France, le calendrier des vaccinations est élaboré par le Ministère de la Santé sur la base des recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) et du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP). Il est revu, actualisé et publié annuellement, prenant ainsi en compte les données épidémiologiques récentes et les avancées scientifiques concernant les différents vaccins. On distingue :

  • Les vaccinations obligatoires : elles doivent être réalisées pour respecter la réglementation en vigueur.
  • Les vaccinations recommandées : même si elles ne sont pas imposées par la loi, leur réalisation permet de prévenir des maladies potentiellement graves.

Le calendrier vaccinal selon l’âge

Voici un aperçu du calendrier vaccinal et des vaccinations à effectuer selon l’âge :

De la naissance à 2 ans

C’est au cours de cette période que l’enfant reçoit la majorité de ses premières vaccinations.

  1. Diphtérie, tétanos, poliomyélite (DTP), coqueluche, Haemophilus influenzae b, hépatite B : Ces vaccins sont administrés sous forme d’un hexavalent injectable en 3 doses (à 2 mois, 4 mois, et 11 mois).
  2. Pneumocoque : ce vaccin est également réalisé en trois injections (à 2 mois, 4 mois, et 11 mois). Il protège contre certaines infections à pneumocoques, notamment les méningites et certaines infections pulmonaires.
  3. Méningocoque C : une unique dose est recommandée entre 5 et 12 mois. Ce vaccin prévient des infections invasives à méningocoque de type C, responsables notamment de méningites et de septicémies.
  4. Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) : la première dose du vaccin est administrée entre 9 et 12 mois pour les enfants vivant en collectivité, sinon à l’âge de 12 mois. Une deuxième dose sera ensuite nécessaire à partir de 16-18 mois.

Durant l’enfance

Voici les vaccins à réaliser durant l’enfance :

  1. Diphtérie, tétanos, poliomyélite (DTP), coqueluche (version atténuée) : un rappel quivalent est effectué à l’âge de 6 ans. Ce rappel inclut également une dose de vaccination contre la poliomyélite orale inactivée.
  2. Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) : le rappel a lieu dès 16-18 mois pour ceux qui n’ont pas encore reçu leur deuxième dose.
  3. Papillomavirus humain (HPV) : ce vaccin est proposé aux jeunes filles âgées de 11 à 14 ans ainsi qu’aux adolescents du même âge avec une pratique homosexuelle déclarée ou nés de parents originaires d’un pays où l’infection par le VIH est élevée. Elles/ils recevront alors deux injections espacées de six mois. Pour celles et ceux n’ayant pas été vaccinés durant cette période, un rattrapage est possible jusqu’à l’âge de 19 ans révolus et se fera par 3 injections.

À l’âge adulte

Pour les adultes, il est important de respecter les rappels des vaccinations suivantes :

  1. Diphtérie, tétanos, poliomyélite (DTP) : le vaccin doit être réalisé tous les 20 ans après l’âge de 25 ans, soit à 45 ans, puis à 65 ans, etc. Pour les personnes ayant eu un rappel tardif à titre exceptionnel (8 mois d’intervalle), un nouveau rappel doit être effectué dans les 10 ans qui suivent.
  2. Coqueluche : un rappel contre la coqueluche est recommandé pour les adultes de moins de 40 ans en contact régulier avec des enfants très jeunes, notamment les futurs parents et les professionnels de santé travaillant auprès des nourrissons.
  3. Grippe saisonnière : la vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée pour toutes les personnes âgées de plus de 65 ans ainsi que pour certaines catégories de population présentant des risques particuliers ou des facteurs favorisant les complications (personnes atteintes de certaines maladies chroniques, femmes enceintes, obésité…).

Vaccinations spécifiques selon les situations

Des vaccinations spécifiques peuvent être requises :

  • En fonction des situations épidémiologiques locales (ex. : fièvre jaune, rage, méningocoques A et W135, in certaines régions du monde)
  • Pour certaines professions ou activités professionnelles exposées à certains risques infectieux (ex. : médecins, infirmiers, laborantins…), notamment le vaccin contre l’hépatite B
  • Pour les personnes présentant des facteurs de risque liés à leurs antécédents médicaux (ex. : maladies chroniques, pathologies immunitaires…). Le médecin traitant pourra alors recommander des vaccinations spécifiques.

Le respect du calendrier vaccinal est essentiel pour assurer une protection optimale face aux différentes maladies ciblées par les vaccins. Il convient de consulter régulièrement son médecin traitant pour faire le point sur ses vaccinations et mettre à jour son carnet de vaccination.

You may also like